Quelle que soit la forme de testament à adopter, le testament est un acte unilatéral fait par une seule personne (les testaments dits « conjonctifs », c’est à dire faits par 2 époux dans un même acte sont nuls).

Le Testament authentique

C’est le testament établi par-devant le Notaire. Il est dicté au Notaire puis authentifié par le Président du Tribunal de Première Instance d’ABIDJAN en présence du Testateur, du Notaire et d’un Greffier.
Cette forme permet de bénéficier des conseils d’un professionnel qualifié.

  • L’acte à la force probante et met ainsi les volontés du testateur à l’abri des contestations. Le Notaire lors de la signature du testament s’assure que le testateur est sain d’esprit.
  • Les formalités au décès sont simplifiées. Les héritiers font l’économie des frais éventuels de procédure et d’avocat nécessaires pour appréhender l’héritage en cas de conflit.
  • Le coût de ce testament est de 100.000 FCFA (Tarif fixé par la Chambre des Notaires de Côte d’Ivoire).
  • Ce type de testament est fortement conseillé, et en particulier aux personnes ne sachant pas ou ne pouvant écrire ni même signer par suite d’infirmité.

Le Testament olographe

C’est le plus répandu. Il est entièrement écrit, daté et signé de la main du testateur sur n’importe quel papier. Il ne peut donc être dactylographié, écrit par un autre, postdaté ou antidaté. Le défaut de signature par ailleurs entraîne sa nullité.

  • C’est le moyen le plus facile de rédiger ses dernières volontés et le secret absolu est assuré. De plus, il ne coûte rien.
  • Cependant, il présente toujours le risque d’être remis en cause par des héritiers mécontents de leur sort. Le problème de conservation se pose aussi, car au décès les héritiers sont dans l’ignorance complète de l’existence du testament.
  • Le domicile n’est pas toujours le meilleur endroit pour conserver son testament. Il peut être si bien gardé, que personne ne le retrouvera après le décès ou encore, être découvert par un héritier mécontent du sort qui lui y est réservé qui s’empressera de le détruire.